Rénovation du récepteur Hermès B-11

Made in Annecy (74) par l’entreprise Radio Hermès.

Il revient de loin

C’est un récepteur de trafic ayant une couverture de 100Kc à 30 Mc en 6 gammes sans trou.

D’après la plaque il était utilisé dans la gendarmerie nationale.

Les seules informations se trouvent sur:

  • Le site de F6BLK (des choses intéressantes à voir comme les differents récepteurs des anciens).
  • Celui de DOCTSF
Publicité apparue dans la revue du Haut Parleur (DOCTSF)

Présentation

Années 1940-1945, technologie des années 1935.

Cet appareil comporte 11 lampes
 6M7, 6E8, 6C5, 6M7, 6M7, 6E8, 6Q7, 6V6, 6H6, 6AF7, 5Y3
Montage dit Superhétérodyne.
MF : 472Kc / 80Kc

6 bandes:

  • 96,8Kc à 260Kc
  • 248Kc à 640Kc
  • 610Kc à 1550Kc
  • 1,48Mc à 4,13Mc
  • 3,93Mc à 11,1Mc
  • 10,6Mc à 30,1Mc

Dimensions : L: 480     H: 295     P: 365 (mm)     Poids : 25 kg
Alimentation : Secteur alternatif  95-160 et 195-250V
Informations tirées du site DOCTSF

Les schémas avec les remerciements de Bernie F6BLK

  • Étage HF: 6M7
  • Étage modulateur: 6E8
  • Étage MF 472Kc: 6M7
  • Étage MF 80Kc: 6M7
  • Étage détecteur: 6H6
  • Étage pré ampli BF: 6Q7
  • Étage BF de sortie: 6V6
  • Oscillateur HF: 6J5
  • Oscillateur de battement: 6E8
  • Indicateur d’accord: 6AF7
  • Valve de redressement: 5Y3

Le manuel utilisateur

Le commencement

C’est en fouinant sur Le Bon Coin que je suis tombé sur ce récepteur. Il était en piteux état pour 50€ frais de port compris.

La façade est bien fanée, il y a du travail de cosmétique.
Les tubes ont été enlevés pour le transport.
Pas de bizarreries.
Un peu de casse.

Il attendra deux ans avant d’être touché.

La restauration

La plaque des connections

Ca va beaucoup mieux.

Le cadran et la face avant

La première chose a été de démonter la face avant pour reprendre le cadran

Le papier a cloqué, le plexiglas est terne

Difficile d’enlever la trotteuse, il fallait chauffer et tourner en retenant le fourreau.

Le papier est cloqué.
Mouillé en vérifiant que les inscriptions ne bougent pas.
Passage d’un petit rouleau (des scans ont été fait au cas
ou…). Puis finir par un voile de vernis.

Le plexiglas a été chauffé puis pressé sur une plaque froide. Ensuite un bon coup de polish avec de l’Ajax crème.

Un peu de peinture en bombe.

Le noir satin me plaisait assez, grattage des parties alu et un coup de vernis.

Le gros du travail, la face avant.

Bon décapage, deux couches d’apprêt, deux couches de couleur finale, les inscriptions et une couche de vernis..

Inscriptions faites à la gouache, pas à l’acrylique, ne part qu’à l’alcool et ça laisses des traces…

Ca va mieux!

La partie électronique

Il va falloir changer:

  • Les condensateurs chimiques
  • Les condensateur papier
Deux condensateurs de filtrage neufs.
Les condensateurs film ont disparus, les résistances ont été vérifiées.

Les condensateurs céramiques viennent de Chine ceux sont des 630V.

Plus de 20 condensateurs changés.

Mauvaise surprise en regardant le bloc HF, une des bobines d’entrée a brulée!

La gamme 1,48Mc à 4,13Mc doit être difficile à recevoir…
Rien à en tirer, le condensateur ajustable tubulaire est bon, le mica est cuit.

Pour la refaire je me suis inspiré de la bobine en sortie du pré-ampli. Vérifié au grip dip.

Avec du tube plastique des pattes, du fil de 1/10 et reprise du noyau.

La bobine refaite.

Un coup de Grip Dip pour finaliser la résonance

Les premiers essais

Un meilleur mine!

Après mise sous tension avec un Variac, vérification des différentes tensions.

Le premier essai fut la BF, un HP de 4Ohms, un générateur. Le son est impeccable, pas de bruit de grille, la 6V6 se porte à merveille.

Le second fut la partie HF et là soucis, un des tubes ne chauffe pas la 6J5. injection de soudure dans les connectons rien n’y fait.

La 6J5 décortiquée, une des connections filament était oxydée et coupée.
Reprise de chaque liaison.
Testée au lampe-mètre la 6J5 refonctionne.
Elle a une meilleur mine!

Reste que la haute tension (280V) n’est pas présente sur les étages HF. Cela est simplement du à la liaison prévue avec un émetteur (le bornier à l’arrière du récepteur).

La vénérable 6AF7 est pompée, elle est remplacée par une EM34.

Les boutons ont été décapés et repeints en noir satin avec un liseré argent le tout vernis.
l’EM34 a fière allure.

Réception de Christophe F1APJ sur 3600Mc.

La finition

Le coffret après décapage, 2 couches d’apprêt et 2 couches de teinte finale.
Enfin, l’ensemble monté!
Il restera à mettre aux « normes » les différentes connections

Les derniers essais

Réception BLU sur 14Mc

Réception de la NDB TLS,

Réception OM

La sensibilité est assez bonne, les filtres sont pratiques pour l’écoute de la BLU, la stabilité est bonne.

Bientôt un émetteur pour aller avec, une 807 modulée par 2 x 807?

Si vous avez des informations supplémentaires, je me ferai un plaisir de les rajouter.

73, Marc F5MAF